NOS PARTENAIRES






Le Mot du President

Le mot du (nouveau) Président 

 

A l’occasion de notre dernière assemblée générale, Ernest Hajzler, président-fondateur du GADD, nous a confirmé son intention de quitter la présidence de l’association.

Après avoir fêté ensemble les 10 ans d’existence du GADD lors du FestiGadd, le Conseil d’Administration s’est réuni et m’a  fait l’honneur de m’élire président.

Il va sans dire que je ne remplace pas Ernest, Ernest est « irremplaçable », mais si je peux  aider (avec d’autres membres de l’association) à le soulager dans certaines tâches, afin qu’il puisse se concentrer sur les opérations au Burkina et apporter ainsi de façon optimale son expérience, le GADD  et les villages pourront continuer à se développer…

L’environnement au Burkina Faso n’est malheureusement pas très favorable à nos actions suite aux différents problèmes de sécurité au nord et à l’est du pays.

Nous avons été obligés de ne plus être présents physiquement sur la zone « rouge » de Bogandé mais nous avons trouvé un relais local pour continuer à assurer le suivi de proximité de nos villages.

Globalement  8 villages sont aujourd’hui opérationnels et le challenge sera de rendre pérennes tous ces jardins qui d’ores et déjà génèrent des premiers revenus, notamment à Tanghin Dassouri.

Grâce à la mise en place réussie de services civiques associés aux SND burkinabés, complétée récemment par l’embauche de Raymond en tant que salarié pour aider à la logistique, grâce à la mise en place du projet Djembés supporté par la région Occitanie et l’agence de l’eau du bassin Adour-Garonne, le développement de nos villages a pu se poursuivre au rythme de 2 villages par an. Avec l’aide du CJS de Colomiers, un nouveau forage a pu alimenter un jardin  sur la commune de Zam en début d’année.

Reste à poursuivre l’effort de pérennisation en complétant par de la formation, de la gestion, de la maintenance. Pour cela nous avons signé un partenariat avec la fondation RAVI dans le but de propager les bonnes pratiques et de matérialiser la création d’emplois liée à l’obtention de revenus.

Ainsi, grâce à vos dons, le GADD pourra contribuer durablement au développement rural du Burkina Faso.

En vous remerciant pour votre  soutien

Bernard Laurent

 

Haut de page